Les cafards sont nos alliés, où découvrir le futur de la domotique selon des chercheurs japonais
11 février 2021
GameOver (56 articles)
Share

Les cafards sont nos alliés, où découvrir le futur de la domotique selon des chercheurs japonais

Nous reportons aujourd’hui une étude étonnante réalisée par des chercheurs japonais de Digital Nature Group à l’Université de Tsukuba et rapportée par l’IEEE  Spectrum. L’idée est de pouvoir se servir d’une colonie de cafards vivants transformés en cyborg pour nous aider dans nos tâches. Comment est-ce possible ?

Calmbots, une interface pour contrôler des cafards vivants

Calmbots est une interface mise au point par ces chercheurs pour permettre le contrôle de cafards vivants et l’utilisation de leurs capacités, qui excéderait celles des robots à petite échelle. Le concept nécessite que cette armée de cafards vivent constamment dans votre maison. Les cafards effectueraient leur tâche lorsque nécessaire, avant de se cacher dans les recoins de votre maison comme ils le font déjà dans une maison infestée.

Le cafard utilisé est une variété appelée blatte de Madagascar ou Gromphadorhina portentosa, dont les spécimens peuvent mesurer jusqu’à 7 cm de long. En laboratoire, ils ont été équipés d’électrodes implantées sur leur dos, afin de permettre leur contrôle depuis l’interface Calmbots, grâce à des stimulations électriques.

Crédits : capture YouTube / Digital Nature Group / source Sciencepost.fr

De la domotique à la mode, les cafards sont versatiles

Les premières tâches réalisées en laboratoire et observées sont simples, mais pourront être étendues dans l’avenir, expliquent les chercheurs enthousiastes. À ce jour et comme démontré par la vidéo ci-dessous, les cafards sont capables de faire des dessins, de pousser des objets. Plus tard, le projet souhaite leur permettre de devenir périphérique audio, dispositif haptique (1) ou encore d’accessoires de mode selon une autre étude appelée Cosmetic Roach. Dans cette dernière, le cafard peint se positionne sur le visage ou les habits, afin de remplacer maquillage et accessoire de mode.

Enfin, les chercheurs s’inspirent d’une loi observée chez les fourmis. En effet, dans les colonies de fourmis, certaines fourmis sont destinées à remplacer d’autres fourmis qui n’effectuent pas leur mission, de corriger les erreurs commises par d’autres ou encore d’intervenir en situation d’urgence. Ce principe est appliqué aux cafards contrôlés par Calmbots, afin d’assurer une efficacité optimale de leur service.

Voici la vidéo présentant le projet Calmbots :

Comment contrôler les cafards et surtout pourquoi utiliser ces parasites ?

Le principe est plus simple qu’il n’y paraît. L’interface de contrôle permet de provoquer des stimulus électriques au niveau des nerfs des antennes de gauche ou de droite du cafard pour induire un changement de direction. En effet, cette stimulation simule la rencontre d’un obstacle.

Le cafard est un parasite bien connu pour sa résistance, son efficacité, sa capacité à porter des poids beaucoup plus importants que sa taille ne le laisserait penser, ainsi que sa mobilité. De plus, ils se nourrissent sans votre aide une fois les tâches nécessaires effectuées.

D’autres expériences et recherches sont à signaler : 

ClockRoach, avec l’utilisation de cafards dont la tête à été coupée pour un meilleur contrôle de leur mouvement :

Cosmetic Roach : 

Reste encore à régler la question sanitaire de la présence de tels parasites dans nos maisons. Une question qui ne semble pas être posée par les différents rapports que nous avons lus au sujet de ces cafards cyborgs. Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

1 – Système tactilo-kinesthésique physique ou mécanique, éventuellement robotique qui peut notamment créer une communication entre un humain et une partie de son environnement, le cas échéant entre un opérateur et un environnement virtuel. – définition wikipédia

Vous êtes infesté par des cafards non-cyborg et souhaitez en être débarrassé par des experts de la désinsectisation ? Contactez Game Over au 06 52 40 54 27 pour bénéficier d’une intervention sous 48 h. Game Over intervient à Lyon et son agglomération, Roanne et son agglomération et l’Ouest Rhodanien.

GameOver

GameOver